Aube verte, Rémi

L’aube verte et autres inédits

L’histoire commence par un grillage. Un grillage défoncé. Derrière le grillage, une voie ferrée. Et derrière encore, des immeubles, des barres de HLM. Et le gris. Un gris infini.
Si on s’approchait mieux, on pourrait lire des mots tracés sur les murs gris.
« Réveillez-vous ! » et encore « Dieu est mort ! »
Mais Dieu a-t-il jamais existé ? Enfin… de toute façon, pour le moment, on ne peut pas lire ces mots, ces mots tagués sur ces murs de ces HLM derrière la voie ferrée derrière le grillage. On ne peut pas. Devant ce tag, des garçons des Cités s’agitent. Ils crient des mots, des mots qu’on n’entend pas.

Une lecture en musique et dessinée d’un projet en cours, L’aube verte, et d’autres textes inédits. Une lecture qui varie en fonction des écrits en cours.

Le dessin à l'encre de Chine.La lecture en musique.Des traits, des pochoirs.Une foule derrière un grillage, elle crie.Le public dans la boutique des Utopies, à Carpentras (septembre 2015).Le salut.Après la lecture, le public.

(Cliquez sur les vignettes pour voir les photos en grand).

(©Photos Jacques Prat-Delavière 2015)

DURÉE : 45 MINUTES
MATÉRIEL
accrochage rouleau de papier
rouleau agrafé sur panneaux en bois
  • Papier à dessin blanc, surface lisse, idéalement 5mx1,50m, rouleau accroché sur panneau en bois, encre de chine noire, couleurs acryliques, bombes aérosol, protections sol…
  • 1 micro pour la voix et 1 pupitre
  • sonorisation et câble raccord pour iPad (mini-jack stéréo)
DÉCLARATION SACEM
  • Pour L’aube verteWhat’s it all about de Pat Metheny, et des extraits de Time et Mombasa de Hans Zimmer pour le film Inception, de Morning passages de Philip Glass pour le film The Hours, de Home de Will Hanson pour le film On the road.
  • Pour les autres textes inédits, titres de morceaux à préciser selon les projets en cours.