La colère de Shéhérazade

La SCELF (société de gestion de droits des éditeurs) exige un paiement pour toutes les lectures. Il faut payer pour l’heure du conte, pour une lecture par l’auteur lui-même, pour tout.

Les membres de Plateau lecture s’insurgent contre les prélèvements exigés par la SCELF sur les lectures sans billetterie.

Un collectif d’auteurs et de personnes des métiers du livre ont mis en ligne une pétition, “Shéhérazade en colère”.

> Vous pouvez signer la pétition ici.

> Vous trouverez ici quelques explications sur cette abracadabrante affaire.

> Et la vidéo de Jo, Guillaume et la médiathèque de Pézenas.