Histoires à penser debout

Lecture en solo.

Cycle de lectures croisées d’albums jeunesse pour explorer nos principales émotions : peur, joie, tristesse, colère.

En 1h30 et durant 10 séances, lire des albums qui racontent la peur, la joie, la tristesse, la colère. Des albums qui abordent des interrogations, des sujets d’inquiétude ou parfois de difficulté. Proposer d’explorer ces émotions qui nous animent à l’aide d’albums jeunesse offrant des registres et des point de vue différents. Favoriser le partage d’avis et d’expérience. Créer les conditions de la discussion pour permettre de prendre plus de distance et penser autrement son quotidien.

Public : Tout public enfants et adultes à partir de 7 ans
Principe de fonctionnement
  • Cycle de 10 lectures selon un calendrier pré-établi avec la structure accueillante ( médiathèques, écoles, associations…)
  • Chaque lecture d’album fait l’objet d’un échange avec le public
  • Séance lecture d’1h 30 suivie d’un moment convivial de goûter (fourni par la structure accueillante).
Nombre de participants

12 à 15 participants maximum adultes et enfants compris
Durée: 1h30

Matériel
  • Table basse + siège
  • Salle avec tapis, cousins et sièges, disposition conviviale et tranquillité sonore
  • Fourniture de livres selon listing si les lectures se font dans une bibliothèque

© Image : Claire Franek

Tout (ou presque) sur les bisous volants

Tout (ou presque) sur les bisous volants, lecture dessinée musicale en duo avec Régis Lejonc

« Les bisous volants voyagent sur les courants d’air.
On ne les voit pas. On sent juste quand ils se posent.
Même invisibles, les bisous volants font tout de suite du bien.
C’est à ça qu’on les reconnaît. »

Tout (ou presque) sur les bisous volants est un texte inédit, écrit et lu par Annie Agopian. Il est illustré  par Régis Lejonc et accompagné par trois musiciens qui en ont créé la musique originale. Cette lecture  s’adressent à tous, de 4 ans à 104 ans. Elle prend la forme d’une conférence faussement sérieuse illustrée d’images colorées et de multiples jeux de transparences, et ponctuée de chansons. Catalogue fantasque de cette espèce très particulière de bisous, descriptif  joyeux et tendre de leurs us et coutumes, caractère et comportement… petits exercices d’entraînement pour mieux les envoyer… au  final vous saurez Tout (ou presque) sur les bisous volants !

Public : Tout public à partir de 4 ans jusqu’à 104 ans
Durée : 35 minutes
Matériel

Lecture : 1 micro pour la voix + 1 pupitre + lampe de lecture

Dessin en direct :

  • une table + une chaise
  • un drap noir servant à couvrir la table jusqu’au sol
  • 1 / système de potence pour suspendre une caméra verticalement au-dessus de la table (pied de micro, de projecteur peuvent faire l’affaire)
  • + 2 spots
  • + une caméra à fixer sur la potence alimentée électriquement (pas de batterie !)

Ou

  • 2 / système de captation type lampe de bureau avec une caméra gopro
  • + vidéo projecteur relié à la caméra
  • + un écran ou support mur blanc pour projeter en direct le dessin
Sonorisation
Déclaration Sacem
  • Musique originale Thierry Cestac, Bertrand Bonnefon, Stéphane Erny.
  • Paroles : Annie Agopian, Régis Lejonc.

© Image : Régis Lejonc pour Tout (ou presque) sur les bisous volants

Le trou

Le Trou, lecture imagée en musique en solo ou en duo avec Alfred

À l’occasion d’un renouvellement de papiers d’identité, le narrateur, un petit garçon, découvre les origines de son grand-père et le regard méfiant les autorités portent aux ex-immigrés. Se mettent ainsi en perspective l’histoire personnelle de son grand-père rescapé du génocide arménien ; celle de ses grands-parents et leur mariage « interculturel » ; celle de sa mère née en Afrique et son histoire à lui.  Passant de l’humour à la colère puis à la douceur et l’espoir, le petit narrateur découvre comment aussi douloureux soit-il le passé ouvre des perspectives d’avenir.

« Comment transmettre la mémoire historique ? Comment lier le passé et le présent ? C’est à ces deux questions que cet album apporte une réponse pertinente et convaincante. Parmi toutes les façons qu’il y a de construire chez de jeunes lecteurs la connaissance de l’histoire (documentaire, docu-fiction), Annie Agopian a choisi résolument la fiction dans un livre grave et ambitieux, qui évite le didactisme et est ouvert à de multiples discussions. » Ricochet

Deux options pour cette lecture 

Option 1 
  • Lecture musicale en solo, réalisable en petit espace.
  • Assistance technique sonorisation.
Option 2
  • Lecture dessinée vidéo projetée en duo avec Alfred.
  • Salle équipée ou auditorium.
  • Noir.
  • Assistance technique vidéo lumière sonorisation.
Public : Tout public à partir de 7 ans
Durée :

30 à 40 minutes selon l’option choisie

Matériel option 1
  • Lecture : 1 micro pour la voix + 1 pupitre + lampe de lecture
Matériel option 2

Lecture 1 micro pour la voix + 1 pupitre + lampe de lecture

Dessin en direct :

  • salle obscure
  • une table + une chaise
  • un drap noir servant à couvrir la table jusqu’au sol
  • 1 / système de potence pour suspendre une caméra verticalement au-dessus de la table (pied de micro, de projecteur peuvent faire l’affaire)
  • + 2 spots
  • + une caméra à fixer sur la potence alimentée électriquement (pas de batterie !)

Ou

  • 1 / système de captation type lampe de bureau avec une caméra gopro
  • + vidéo projecteur relié à la caméra
  • + un écran ou support mur blanc pour projeter en direct le dessin
Déclaration Sacem

Musique : Levon Minassian and Friends / Call of the earth / Duduk Beyond Boarders Album / Long Distance Productions

© Image : Le trou, Annie Agopian, Alfred, éditions du Rouergue 2010. 

Dans la tête d’Albert

Dans la tête d’Albert, lecture dessinée en duo avec Carole Chaix

Qu’il dorme, rêvasse, pédale, s’angoisse ou commande des spaghettis à la bolognaise, il se passe toujours quelque chose dans la tête d’Albert. Même si son chien, le narrateur, s’inquiète de savoir quoi exactement. De page en page Albert répond aux hypothèses drôlatiques de son  compagnon à quatre pattes. Entre ses deux oreilles tout se passe comme il faut, aussi paradoxal que cela puisse paraître vu à hauteur de chien.

En donnant à voir symboliquement l’intérieur de la tête et ce qui s’y produit sans cesse, l’album  permet avec humour d’en apprendre beaucoup sur les processus cérébraux complexes, vertigineux, impliqués  dans notre quotidien: du choix d’un plat au restaurant à l’émotion amoureuse ou du rôle du sommeil  à celui du doute…

Autour de cette lecture une exposition “Dans le secret de la tête d’Albert”  ainsi que des performances et ateliers en duo auteure et illustratrice peuvent  vous être proposés, contacter Carole Chaix.

Public

Tout public à partir de 7 ans.

Durée : 40 minutes
Matériel :
  • Papier à dessin blanc, surface lisse, idéalement 5 m x 1,50 m
  • rouleau accroché sur panneau en bois
  • encre de chine noire, protections sol…
  • 1 micro pour la voix et 1 pupitre

© Image : couverture Dans la tête d’Albert, Annie Agopian, Carole Chaix, éditions Thierry Magnier 2015. 

Moi à travers les murs

Une lecture dessinée en musique en duo avec Audrey Calleja

Moi, est un petit héros du quotidien. Le moment du coucher est pour lui un déchirement. Il vit comme une punition d’être seul dans sa chambre. De page en page, il va déployer toutes les ruses et toutes les ressources de son imaginaire pour en sortir. Il use d’abord de chansons et d’histoires pour être entendu et provoquer la réaction de ses parents. Mais peu à peu il se prend au jeu de son imaginaire, jusqu’à oublier sa colère et expérimenter par-delà son sentiment d’enfermement et d’ennui, une liberté nouvelle. Et ainsi, le temps de ce voyage autour de sa chambre, grandir.

Deux options pour cette lecture dessinée réalisée en direct et en musique :
Option 1
  • Lecture et  fresque réalisée en direct.
  • Réalisable en petit espace.
  • Assistance technique sonorisation.
Option 2
  • Lecture dessinée vidéo projetée.
  • Grande jauge .
  • Salle équipée ou auditorium.
  • Noir.
  • Assistance technique vidéo lumière sonorisation .
Public
  • Tout public à partir de 7 ans.
  • Option 1 jauge  30/40 personnes
  • Option2 jauge  80/100 personnes
Durée : 40 minutes
Matériel Lecture (Option 1 et 2)
  • 1 micro pour la voix
  • et 1 pupitre
Matériel  Graphique:
Option 1
  • Papier blanc épaisseur minimum 200 g.  Format 1,50 m x 1 m environ
  • Accroches adaptées pour  fixation murale
  • Assistance technique sonorisation
Option 2
  • Colle scotch verte/ Crayons de couleur. Feutres fins et épais
  • Feuilles de papier Canson A3
  • Accroches adaptées pour fixation murale
  • Table + chaise + système de captation type lampe de bureau avec une caméra gopro + vidéo projecteur relié à la caméra + un écran ou support mur blanc pour projeter en direct le dessin
  • Assistance technique vidéo / sonorisation
Déclaration Sacem

Big Yum Yum / album Clic Clac / La vie à l’envers Boum

© photo couverture Moi à travers les murs, Annie Agopian et Audrey Calleja, éditions du Rouergue 2015. 

Annie Agopian

Après avoir travaillé comme  psychologue, puis dans le domaine de la communication écrite, Annie Agopian est auteure d’albums jeunesse. Ses livres s’adressent aux enfants et aux adultes aussi. Ils parlent avec un brin de poésie et pas mal d’humour de sujets plutôt périlleux à aborder en littérature jeunesse.  Elle propose en solo ou en duo des lectures  musicales et dessinées  de ses albums. En trio complices des lectures présentation atypiques. Ainsi que des lectures croisées d’autres albums que les siens.

En duo avec Audrey Calleja

Moi à travers les murs, lecture dessinée en musique

En solo ou duo avec Alfred

Le Trou, lecture imagée  musicale

En duo avec Carole Chaix

Dans la tête d’Albert, lecture dessinée

En trio avec Cécile Roumiguière et Carole Chaix

Dommage que ce ne soit pas un cocktail… lecture présentation rencontre atypique

En duo avec Régis Lejonc

Tout (ou presque) sur les bisous volants, lecture dessinée musicale

En solo

Histoires à penser debout,  cycle de lectures croisées d’albums jeunesse autour des émotions

Sa page Wikipédia

© photo : Éric Caillet